Objectifs de la conférence

L’Association canadienne des automobilistes (CAA) et la Fondation de recherches sur les blessures de la route (FRBR), deux chefs de file en matière de sécurité routière, ont été fières de collaborer à nouveau en 2012 à l’organisation de « La grande distraction », une conférence internationale sur la distraction au volant qui a permis aux spécialistes invités de discuter des dernières recherches et tendances en matière de sécurité routière.

Le problème de la distraction au volant a pris une ampleur exponentielle depuis notre conférence de 2005, et de plus en plus de gens militent pour une plus grande sécurité routière en réclamant la mise en œuvre de nouvelles mesures et initiatives. À preuve, en 2010, deux sondages nationaux ont révélé que les automobilistes canadiens considèrent désormais l’envoi de messages textes au volant plus préoccupant que la conduite en état d’ébriété.

Il est essentiel, si nous voulons mieux comprendre comment gérer ce problème, que nous reconnaissions qu’il existe bien d’autres distractions au-delà des téléphones cellulaires. Ainsi, nous apprendrons des réussites et des échecs recensés partout dans le monde.

Au cours des cinq dernières années, les recherches nous ont permis d’approfondir notre compréhension du problème et, surtout, les gouvernements, l’industrie et les collectivités se sont mobilisés et ont mis en œuvre différentes stratégies en matière d’éducation, de prévention et d’application des lois. Jamais l’attention accordée à ce sujet n’a été si grande; l’occasion était donc belle pour dresser l’inventaire des leçons tirées et mesurer les progrès réalisés à l’échelle nationale et internationale.

La conférence a réuni des spécialistes d’ici et d’ailleurs afin qu’ils discutent des dernières tendances en matière de distraction au volant et qu’ils examinent les mesures qui feront évoluer les normes et les conceptions sociales concernant les téléphones cellulaires et les autres distractions qui sont sources de danger sur nos routes. Cet événement d’une journée a permis aux participants d’en savoir plus sur les recherches portant sur les différentes sources de distraction, d’étudier les leçons tirées des lois et des règlements en application et de discuter des expériences acquises dans les milieux privé, public et communautaire, et ce, dans le but ultime d’attirer l’attention sur ce sujet et de modifier les comportements.

Cet événement de grande envergure réunissant des gens du Canada, des États-Unis et d’Europe a permis d’échanger connaissances, expériences et opinions et de décider des nouvelles priorités en matière de distraction au volant. On a compté parmi les participants des chercheurs, des représentants des gouvernements, de l’industrie, du système judiciaire et du milieu communautaire, ainsi que de jeunes leaders des quatre coins du globe.

Une fois la conférence terminée, on a rédigé un document récapitulatif à des fins de distribution. La webémission enregistrée durant la conférence a aussi été versée en ligne pour que l’ensemble de la population puisse la visionner librement.